Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 426
LA TRAVERSEE DU BUG

LES INDISCRETIONS DE MARCUS BADINE

Les capitaines de spelljammers redoutent les zones de "magie morte" où les timons se trouvent neutralisés et les vaisseaux immobilisés. Il s'y forment des cimetières d'épaves qui deviennent le territoire de chasse de monstres innommables.

LA TRAVERSEE DU BUG Imprimer Envoyer
Écrit par Jaffar   
Jeudi, 23 Juin 2011 19:41

La traversée du Bug.

Cadre historique.

Au printemps 1941, la 1ére Armée de Panzers allemande conduite par Paul Ludwig Ewald von Kleist reçu l'ordre de sécuriser les ponts et autre passages traversant la rivière Bug, et d'avancer ensuite vers Rovno et Korosten avec pour objectif stratégique la ville de Kiev. Kleist déploya 2 corps blindés et avança entre Lvov et Rovno dans le but de couper la ligne de chemin de fer Lvov - Kiev.

Pour s'opposer aux armées allemandes dans ce secteur fut envoyé à leur encontre la 6e Armée du Front Sud-Ouest ainsi que des troupes en réserve situées dans ce secteur.

 

Le scénario.

La traversée du Bug : les allemands doivent franchir le bug et s'emparer du pont, de la colline fortifiée et du village à l'est. Les russes commencent la partie en déploiement caché.

 

 

Mon plan de bataille.

En tant qu'officier chargé de la défense du secteur, je n'ai à ma disposition que deux compagnies d'infanterie de réserve, pauvrement équipées en arme anti-char (2   fusils ATR et un canon de 45). Ma mission consiste a garder le contrôle du pont, de la colline fortifiée et d'un village plus loin à l'est. Je sais que mes troupes ne pourront résister longtemps face aux troupes motorisées de la werhmarcht. Ma seule chance est de rapidement concentrer mes troupes afin de surclasser en nombre les allemands. Pour se faire, je dois faire monter au front la compagnie déployée dans le village et donc lui donner du temps.

Pour cela, je décide de frapper l'armée allemande dès son approche. Je prend donc le risque de déployer la majorité de mes forces au sud de la colline fortifiée, ne laissant que la HMG et quelques éléments pour la garder. Le chef de compagnie se place en retrait sur la colline avec 4 socles d'infanterie et mon canon de 45 tandis que 4 autres unités d'infanterie  et un fusil ATR prennent position dans les maisons entourant le pont.

Objectif: bloquer l'avance des allemands sur le pont en les harcelant depuis les bâtiments juste le temps que la seconde compagnie arrive pour renforcer la position fortifiée. L'officier et l'infanterie en attente sur la colline combleront les brèches si la première ligne de défense est trop rapidement enfoncée, le canon de 45 devant être dévoilé le plus tard possible afin d'inquiéter le stug allemand.

 

Le déploiement au milieu du tour 1.

Les russes sont en placement caché

 

La partie.

Comme prévu, les allemands commencent l'assaut en lançant un bombardement préliminaire sur les tranchées de la colline. Les obus s'abattent sur des tranchées vides mais cela les artilleurs allemands l'ignorent. Puis le gros de la compagnie de grenadiers s'avance sous le couvert d'une colline, tandis qu'une section s'élance vers le guet nord et que 3 sdkfz progressent au sud. Les premiers éléments russes se révèlent: ma HGM positionnée dans le bunker fauchent les rangs des allemands en approche du guet nord (1 perte), tandis que mon fusil ATR tente de détruire un sdkfz transportant des pionniers. Hélas, le fusil se révèle défectueux et inutilisable pour le reste de la mission.  Les allemands ripostent en réaction mais leurs mitrailleuses s'enrayent aussi; cependant le servant du sdkfz fait mouche avec l'arme en tourelle et démoralise les servants de l'ATR.

Les pionniers d'élite allemands franchissent le bug et tentent de s'emparer des maisons tenues par le fusil ATR et deux socles d'infanterie. Les pionniers se lancent à l'assaut des bâtiments mais sont, contre toute attente, repoussés. Le lance-flammes allemand tombe même à cour de carburant. Les russes s'accrochent à leur position malgré leur équipement dépassé. Les allemands perdent leur HMG et MMG, l'une se révélant défectueuse, l'autre étant détruite par une nouvelle unité de fantassins qui tient la maison juste au nord, à la sortie du pont.

L'effet de surprise passé, la seconde compagnie russe gardée en réserve abandonne le village à l'est afin de prendre position sur la colline fortifié avant que les allemands ne réalisent qu'elle est sans défense. Sur le front, les fantassins et servants ATR lucides comprennent qu'ils ne résisteront pas  à un second assaut et reflux vers les bois afin de rejoindre leur officier. Un sdkfz fait alors un assaut blindé et tombe nez à nez avec mon canon anti-char. Hélas, les munitions sont de mauvaises qualités et inutilisables ( j'ai obtenu un 3 sur 2d6). Le transport de troupe fait un écart et détruit la pièce d'artillerie. Heureuse nouvelle pour les allemands: privés de leur arme capable de stopper les blindés allemands, les soviétiques regardent impuissant le stug s'avancer et prendre le pont soutenu par les grenadiers. Les tirs du blindé démoralisent plusieurs unités russes. Cependant, les unités défendant le bunker et les tranchées infligent des pertes aux envahisseurs.

Ces derniers n'ont pris que le pont mais ne sont déjà plus qu'à 1 du test de cohésion. Cependant, il faut encore un peu de temps à la seconde compagnie pour arriver et soutenir leurs frères sévèrement bousculés. Le miracle n'a pas lieu et la 1ére compagnie se débande sous les assauts des troupes d'élite allemandes.

La seconde compagnie finit par atteindre le bunker et se déploie afin de tenir la position. La situation est délicate car les russes n'ont aucune arme antichar. Désormais maître du hameau entourant le pont, les allemands arrosent les positions russes.  Cloué au sol, les soldats russes ne peuvent rien pour empêcher l'un des sdkfz de foncer vers le village. Le véhicule allemand s'avance dans l'artère centrale lorsqu'il est pris pour cible par un tir d'ATR. Hélas, le matériel russe est une fois encore défectueux et un assaut des panzers grenadiers neutralise la menace.

A l'ouest, sur la colline, la wehrmacht est plus à la peine. Les conscrits russes rendent coup pour coup. Les pionniers allemands tentent alors de prendre d'assaut le bunker en le contournant par le sud-est. Ils couvrent leur approche en lançant des fumigènes mais l'assaut est désastreux: l'un des groupes est repoussé et le second abattu après avoir éliminé une unité russe.

Alors que la nuit tombe, les deux camps sont au bord de la rupture. ( Les tirs du 10ème tour auraient obligé un test pour la compagnie allemande et pour la mienne mais c’est la fin de la bataille.)

Les allemands ont franchi le bug et la route vers Koresten est ouverte.

 

Conclusion.

la wehrmacht remporte la victoire par  34 pv contre 20 pour les russes.

Il s'agissait de ma première vraie partie de bliztkrieg (Merci au club des nerviens qui m'a fait découvrir ce jeu) et j'avoue m'être beaucoup amusé même si certaines règles m'ont paru bien étranges. De plus, c'est toujours très agréable de jouer contre Olivier qui joue dans l'esprit et pour le plaisir.

Je pense l'avoir surpris en abandonnant le village à l'est afin de le maintenir sur la rivière. Hélas, la perte de toutes mes armes antichar sur des maladresses a privé mon armée d'un soutien vital. Si mes ATR avaient rempli leur rôle, aucun sdkfz n'aurait pris pied dans le village et le score aurait été inversé. En effet, les grenadiers ne pouvaient se permettre de perdre le soutien du stug face à mes troupes retranchées. Mais avec des si, on refait le monde. Olivier remporte une très belle victoire et son armée s'avance vers les terres de la Mère Patrie.

 

Sources.

Photos: Jaffar.
Figurines
: peintes par Oll et Jaffar; marque Plastic soldier, Old glory et Peter pig,
Décors: bunker de marque JR miniatures, tranchées fabriquées par Olivier, maisons pégasus hobby.
Règles: blitzkrieg.

Imagifig: d'autres photos et un autre rapport de bataille sur le site d'Olivier.

Le Bug: Le Bug prend sa source en Ukraine près de Lviv, puis se dirige vers l’ouest. Pendant 363 km il marque la frontière de la Pologne avec l’Ukraine et la Biélorussie, puis se jette dans le Narew au lac Zegrze, près de la ville de Serock. Le Narew est un affluent de la Vistule. Le Bug a une longueur de 772 km (dont 587 km en Pologne). C’est le 4ème plus long cours d’eau polonais.

Mise à jour le Mardi, 05 Juillet 2011 09:06