Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 426
ASSAUT

LES INDISCRETIONS DE MARCUS BADINE

Yurtrus la Main Blanche, Seigneur de la maladie des orques, n'a pas de bouche et ne parle pas. C'est pourquoi les orques emploient l'expression "Quand Main Blanche parlera" pour dire " jamais".

ASSAUT Imprimer Envoyer
Écrit par Jaffar   
Jeudi, 21 Novembre 2013 08:00

Pour ma première partie en tant que membre du Club des Nerviens, nous avons décidé de jouer une partie de Blitzkrieg, opposant mon armée rouge aux parachutistes de Didier. Oll joué aux côtés de Didier, quant à moi j'ai eu le plaisir de jouer avec Pascal et Laurent.

 

Préparation de la bataille.

Dans leurs tentatives de ralentir la progression de l'armée rouge, des éléments de la Wehrmacht ont pris position dans un village déserté par ses habitants. Les troupes ont reçu le renfort d'une compagnie de parachutistes ainsi que le soutien de deux panzer IV. Dissimulés dans les ruines,  les allemands attendent l'assaut et espèrent que la rivière ralentira suffisamment les russes pour permettre un bombardement efficace depuis l'arrière du front (Option tactique: bombardement préréglé)

Ce qu'ils ignorent, c'est que les russes ont divisé leurs forces et que la moitié des assaillants se préparent à déborder les positons allemands par l'est (Option tactique Débordement)

 

 

La bataille.

 

 

Moteurs rugissants, une section de 4 T-34 surgit à l'aube et prend les défenseurs par surprise. Avant que les allemands ne puissent réagir, 2 blindés franchissent ma rivière.  Contre toute attente, l'un des T-34 pousse l'avantage et s'enfonce dans la ville (Pascal est très surpris par mon choix de pousser mes T-34 d'entrée de jeu) .

 

 

Le T-34 découvre un panzer IV dissimulé derrière un mur. Cependant, l'équipage du char de l'Axe réagit vite et ouvre le feu. Malheureusement, l'obus rebondit sur le blindage soviétique.  Le canon de 85 russe ne laisse pas une seconde chance au panzer IV qui explose.  C'est un coup dur pour Oll et Didier ! Le risque pris a été payant. Derrière les T-34  suit une compagnie d'infanterie vétéran qui progressent bien plus prudemment.

 

 

Couvert par les deux autres T-34, l'infanterie progresse suivant 2 axes de part et d'autre de la route principale. Les allemands décide de calmer les ardeurs des T-34 en pointe en dévoilant un second panzer IV. Cependant ce dernier ne prend pas le risque d'affronter directement les russes.

 

 

Pascal, plus prudent que moi, souhaite que nous prenions aucun risque en attendant nos renforts. Nos T34 se positionnent alors en soutien, tandis que le Panzer IV craignant l'encerclement fait lui-aussi marche arrière.

La surprise vient des bois où est dissimulée une pièce d'artillerie allemand. Le canon progresse dans la forêt et se place en lisière. Les artilleurs ajustent leur tir et explose un premier T-34. Cette action entraîne une longue discussion sur la possibilité ou pas de faire progresser un canon en forêt. Deux écoles s'affrontent mais afin de garder la fluidité de la partie, nous décidons que oui. La question sera posé sur le forum Blitzkrieg.

Ce léger contre-temps ne refroidit en rien les ardeurs russes. Surgissant de l'est une compagnie d'infanterie et de SU-76 débordent les défenseurs.

Les parachutistes, réfugiés dans les bâtiments, se montrent coriaces mais ils sont dépassés par le nombre de blindés que les russes alignent.

Malgré une résistance héroïque, les parachutistes allemands concédent le premier objectif aux russes. Un sdkfz tente un baroud d'honneur mais ses conducteurs sont criblés de balles.

 

 

 

Les SU-76 surprennent les défenseurs allemands et pilonnent les positions de l'axe.

 

Cependant, le panzer IV se montre plus coriace et parvient à détruire deux SU-76. Mais cerné de toute part, il finit en carcasse enflammée. Les T-34 ont désormais le champ libre pour s'emparer du second objectif.

 

 

La dernière défense allemande est un pack 40 qui parvient à détruire un second char T-34.  Mais pour les allemands, c'est trop tard. Les russes tiennent la ville et ont franchi la rivière. La route de Berlin s'ouvre...

 

 

Conclusion.

Une excellente partie, une nouvelle victoire pour mes russes et de nouveaux compagnons de jeu, que demander de plus ? L'Axe a encore subi un revers. En fait, Oll et Didier ont été surpris par le nombre de blindés que nous avons alignés et par la vitesse de percée des T-34. Le coup dur pour eux a été la destruction du panzer IV d'entrée de jeu.

Cependant la partie a soulevé plusieurs points de règles épineux: Peut-on déployer un canon dans une forêt et le déplacer ? Un Sdkfz doit-il être considéré comme un véhicule à roues ou à chenilles ? Je laisse Pascal et Oll  qui maîtrisent bien mieux les règles que moi, plancher là dessus.

Mise à jour le Jeudi, 21 Novembre 2013 08:51