Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/configuration.php:1) in /var/www/sdb/e/1/lens.anthony/libraries/joomla/session/session.php on line 426
NIMM DAS JETZT

LES INDISCRETIONS DE MARCUS BADINE

Le Père Abbé, Banedon de Trallec, porte le titre de Grand Ensemenceur de Chauntéa. Cependant, une vilaine rumeur veut que ce titre n'ait aucun lien avec sa divinité, mais plutôt avec le nombre de ses enfants illégitimes.

NIMM DAS JETZT Imprimer Envoyer
Écrit par Jaffar   
Mardi, 02 Décembre 2014 07:00

La bataille de Tcherkassy.

Contexte.

Janvier 1944, les percées soviétiques sur les deux fronts ukrainiens ont créé la poche de Korsun-Cherkassy. Le Gruppe Stemmermann ne tient plus que Chanderovska où la situation sous les bombes incendiaires soviétiques est dramatique. Le 16 février, sans attendre le feu vert d'Hitler, von Manstein envoie un message à Stemmermann pour l'autoriser à tenter la percée. Le message dit simplement : « Mot de passe Liberté, objectif Lysyanka, 2300 heures »

Depuis la tête de pont allemande une unité légère, le Kampfgruppe Bäke, s'infiltre à la rencontre les unités en fuite du Gruppe Stemmermann pour leur ouvrir le passage. La 1ère Pz Div SS lance un assaut sur la côte 239 afin de réussir une percée. Mais les russes ont renforcé leur défense sur les hauteurs de la steppe et ont enterré leurs troupes

Oll et moi jouons nous sommes mis d'accord afin de jouer le scénario Nimm Das Jetzt.

 

 

En pleine raspoutitsa (en russe : распу́тица, mot à mot « saison des mauvaises routes »), deux compagnies de panzergrenadiers ainsi 3 transports de troupe blindés sdkfz de la 1ère compagnie progressent lentement sur la route centrale donnant accès à la côte 239. Les allemands avancent prudemment car les rapports font état de concentration de troupes ennemies importantes

Soudain, dans un bruit de fin du monde, l'artillerie de 152 mm russe entre en action et écrase sous les bombes les deux  sdkfz en pointe. Un troisième transport blindé est mis hors d'usage par un tir de canon de 57 mm.

Les panzergrenadiers, peut désireux de rester dans la zone de bombardement, s'élancent vers les premières isbas.  Ils sont immédiatement pris sous le feu d'une compagnie de fusiliers (Vétéran, Ligne) russes. Les allemands sont fauchés comme les blés et subissent de très lourdes pertes.

 

 

Les troupes allemandes continuent d'affluer sur le champ de bataille. Trois nouveaux sdkfz s'engagent sur le bout de chemin à droite des positions russes avant de traverser les terres boueuses où  l’un d’eux est immobilisé.

 

 

Les blindés du 5ème bataillon de la 1ére Panzer Division SS "LSSAH" entrent en scène. Deux panzers IV tentent un débordement par la droite mais l’un d'eux s’embourbe rapidement.  Le canon d’assaut brumbar se positionne en soutient sur la route. Deux tigres et deux panthers surgissent au centre de la ligne allemande mais ils sont gênés par le tir de barrage russe.

 

 

Au centre, le panther de tête s’immobilise juste avant de pouvoir écraser sous ses chenilles les défenseurs de la colline centrale.  L’artillerie russe continue de faire des pertes chez les panzergrenadiers mais manque les chars sur la route. Cependant, l'infanterie allemande ne parvient pas à menacer les défenseurs russes

Sur le flanc droit, un sdkfz atteint la côte 239 mais il est détruit par une demi-compagnie de pionniers russes qui arrive en renfort. Cependant, un stuka surgit des nuées et effectue des mitraillages efficaces contre les troupes russes.

 

 

Alors que la situation des allemands semble s'améliorer, 4 canons d’assaut russes viennent soutenir l'infanterie rouge . L'un des 2 SU 122 est touché à son entrée.  Mais les autres filent plein nord et se glissent entre les lignes allemandes. L'un des SU 122 détruit le panther immobilisé dans la boue. Mais les canons d'assaut se révèlent inefficaces contre les tigres au blindage épais.

 

 

L'’arrivée de 7 T34, qui ont l’avantage d’être tout-terrain et rapides, donnent théoriquement l'avantage aux Rouges. Hélas, la boue immobilisent  deux blindés pourtant réputés tout terrain (deux « 1″ de suite sur 1d6). Au centre, les T-34 éliminent un panzer IV en pointe qui avait atteint l’objectif 239.

 

Décimée l'infanterie allemande est repoussée partout. Le Reich ne peut désormais compter que sur ses panzers pour vaincre. Mais, si le duel de blindés tournent en faveur des allemands, cela ne suffit pas pour s'emparer des objectifs. Les défenseurs de la Mére Patrie sont comme des morpions au cul: ils s'accrochent ! La victoire est finalement russe.

Mise à jour le Mardi, 02 Décembre 2014 09:06